L'Iliade d'Homère - Chant XVII Pointillés
Pointillés
Home 3.jpg Aide 5.gif
loupe 7 zeus.gif Lien Qui sommes-nous.gif
Ms  
10 ©
Ménélas protège le corps de Patrocle. C'est le combat pour cette dépouille prestigieuse qui anime les plus grands des Troyens et des Achéens.
Zeus tranche et donne la victoire aux Troyens, mais les Achéens sauvent la dépouille de Patrocle.
Ménélas voyant que Patrocle avait été tué, se porte auprès de son cadavre, prêt à le défendre. Euphorbe le défie et lui demande de lui laisser la dépouille, lui qui le premier blessa Patrocle. Euphorbe voulant venger son frère attaqua l'attride (fils d'Atrée) et Ménélas répliqua, perçant la gorge du Troyen et le dépouilla de ses armes. 
Hector est prévenu par Mentès (en fait par Apollon). "Ne cours pas après les chevaux d'Achille qui ne peuvent être dompté ni conduit, mais cours contre Ménélas qui défend la dépouille et les armes d'Achille". Ménélas le vit et senti qu'Hector était protégé par un Dieu, il ne vit pas Ajax et préféra reculer contre la charge d'Hector. Rencontrant Ajax, ils retournèrent au combat. Hector avait chargé le corps de Patrocle sur son char et rentrait à Troie. Glaucos le vit et lui en fit reproche, car il avait déjà laissé Sarpédon mourir seul au combat, menaçant que les Lyciens abandonnent Troie et retournent chez eux.
Furieux Hector changea ses armes et se couvrit de celles d'Achille que portaient Patrocle. Il exhorta les Troyens et ses alliés à retourner au combat et arracher le cadavre de Patrocle aux Achéens. Ménélas appela les autres Danaéens. Ajax fils d'Oilée fut le premier, suivi des crétois Idoménée et Mérionès. Ils tenaient et Zeus ne souhaitait pas que le corps de Patrocle soit livré aux chiens troyens.
Hippothoos qui trainait le corps par une cheville liée à son pied, fut rejoint par Ajax fils de Télamon qui lui ôta la vie. Hector lança sa pique éclatante à Ajax, qui répliqua en tuant Phorcys. Les troyens reculaient abandonnant leurs dépouilles. Les Achéens auraient pu atteindre Ilios (Troie) si Apollon n'avait pas ranimé la vigueur d'Enée. Enée raffermit le courage d'Hector et des Troyens, fort de la parole du Dieu. Mais les Achéens dressaient leurs piques autour du corps de patrocle et Ajax les exhortait à ne pas quitter le cercle pour tenter une vaine gloire. Le brouillard enveloppait la plaine t nul ne pouvait dire s'il voyait Hélios ou Séléné.
D'autres combattaient mollement sous le soleil, loin de la furieuse mélée. De son côté, Automédon essayait vainement de conduire les chevaux du char d'Achille. Même le Cronion (Zeus fils de Cronos) compatissait pour ces chevaux immortels qu'il avait donné à Pélée. Le Dieu inspira une grande force aux chevaux qui se ruèrent dans la mélée sans que personne ne put combattre. Alcimédon monta sur le char et prit les rênes et le fouet. Hector et Enée cherchèrent à reprendre les rênes du char. Les deux Ajax aidèrent Automédon.  
Sur ordre de Zeus, Athéna se mêla aux combattants et sous la forme de Phénix parla à Ménélas. L'ayant prié en premier, la déesse en fut fière et elle répandit sur lui la vigueur et l'audace. Alors Zeus brandit l'Egide, couvrit l'Ida de nuée et fulgurant, tonna fortement donnant la vcitoire aux Troyens.
Hector combattit Lèitos, Idoménée lui lança sa pique. Son conducteur mourut en lui ramenant ses chevaux, Mérionès reprit les rênes et emporta Idoménée. De même Ménélas et Ajax sentirent que la victoire leur échappait. Il suppliait Zeus de leur rendre la lumière et Hélios brilla dissipant la nuée. Ménélas trouve Antiloque pour aller informer Achille de la mort de Patrocle. Puis revenant vers la mélée, Ménélas chercha avec Ajax le moyen d'enlever rapidement le corps de Patrocle. Ménélas et Mérionès portèrent le cadavre, tandis que les deux Ajax empêchaient la ruée des Troyens furieux, menés par Hector et Enée.
Les Danaens fuyaient abandonnant leurs armes, Ménélas et Mérionès ramenait avec ardeur le cadavre hors de la mélée, le combat se poursuivait aux bords du fossé et le carnage ne cessait point.