L'Iliade d'Homère - Chant XX Pointillés
Pointillés
Home 3.jpg Aide 5.gif
loupe 7 zeus.gif Lien Qui sommes-nous.gif
Ms  
10 ©
Les Dieux sur instruction de Zeus se place dans leur camp et interviennent si besoin. Achille marche contre Hector, mais Enée le provoque. Poséidon le 
sauve par respect des Destins. Hector échappe à la mort car Apollon l'enlève du combat. Achille tue.
Tandis que les Achéens marchaient et que les Troyens se rangeaient sur les hauteurs de la plaine, Zeus demanda à Thémis (Titatine Déesse de la Justice) de rassembler l'Agora des dieux. Et tous y vinrent, tous les fleuves de la Terre sauf Océan, toutes les nymphes des belles forêts, des sources des fleuves ou des prairies herbues, tous vinrent s'asseoir dans la demeure du Père Zeus, sous les beaux portiques habilement construits par Héphaistos. Poséidon vint et demanda pourquoi Zeus convoquait l'Agora, si ce n'était pour délibérer sur les Troyens et les Achéens.
Zeus répondit qu'il laissait les Dieux intervenir librement dans la guerre, car Achille était si fort et si en colère qu'il pourrait pénétrer et renverser la citadelle d'Ilios malgré les Destins. Seuls les Dieux pourraient s'opposer à pareille avancée.
Chacun se rangea dans son camp.

Du côté des Achéens se rangèrent Héra et Athéna (délaissées par Pâris lors du choix de la plus belle Déesse), Poséidon, Hermès et Héphaistos.

Du côté des Troyens se rangèrent Arès aux armes étincelantes, Apollon au long cheveux, Artémis sa soeur et Léto leur mère, Xanthos (Dieu fleuve de Troade nommé aussi Scamandre) et Aphrodite (qui protège Pâris).

Les Achéens marchaient confiants et sereins de la force d'Achille, jusqu'à l'arrivée des Dieux.

Le Père des hommes et des Dieux, tonna longuement sur les hauteurs, Poséidon ébranla la terre, les cimes de l'Ida, les murs de Troie et les nefs achéennes. Il fit Tant qu'il effraya Hadès qui eut peur que les Enfers affreux soient visibles aux mortels comme aux Immortels.
Apollon et ses flèches marchait contre le roi Poséidon, Athéna aux yeux clairs contre Arès, Artémis aux flèches dorées se portait contre Héra, le sage et utile Hermès alla contre Léto, et héphaistos luttait contre le le Dieu Fleuve Xanthos que les hommes nommait Scamandre. Les Dieux marchaient contre les Dieux.
Achille cherchait le seul Hector. Apollon encourageait donc Enée à se porter contre Achille. Mais il ne s'en sentait pas la force, déjà il avait de justesse échappé à sa lance lorsqu'Achille attaqua Lyrnessos et Pèdasos. Il lui faudrait l'appui d'un Dieu et Apollon lui rappelle qu'il est le fils d'Aphrodite (et d'Anchise prince troyen), tandis qu'Achille est fils d'une Déesse mineure, fille du Vieillard de la Mer (Nérée, Thétis est une Néréide) et Apollon inspira une grande force au fils d'Anchise.

Mais Héra l'aperçut et prévint Athéna et Poséidon. Mais ce dernier ne voulait pas combattre les Dieux sauf si ceux d'enface combattaient directement contre Achille et il proposa de s'asseoir sur la muraille d'Héraclès. (C'est Héraclès qui, à la demande de Laomédon, roi de troie et père de Priam actuel roi de Troie, avait remonté les murailles de Troie pour les mettre à l'abri d'un monstre marin qu'ici Homère nomme "la Baleine".
Les Dieux pour Troie s'assirent de leurs côtés sur la colline du Simoïs, retardant le terrible combat bien que Zeus tranquille dans les hauteurs les y eut excités.
Enée marchait contre Achille qui l'invectiva. Enée répondit sans crainte et lui rappela le nom de sa divine et puissante mère; Aphrodite, la comparant à la simple Néréide, mère d'Achille, puis il rappela l'origine illustre des Troyens descendants de Dardanos, fils de Zeus. Puis Dardanos engendra Erichthonios et ses trois mille juments que Borée (le Dieu vent du Nord) couvra sous la forme d'un cheval aux crins bleus donnant vie divine à douze poulines. Erichthonios engendra Tros, premier roi de Troie, qui eut trois fils; Ilos, Assaracos et le si beau Ganymède  que Zeus l'enleva et en fit son échanson. Ilos engendra Laomédon qui eut pour enfants; Tithonos, Priam, Lampos, Clytios et Hicétaon. Assracos engendra capys qui engendra Anchise (père d'Enée), et Priam engendra Hector. Et trève de vains discours, il pouse sa lance contre le bouclier d'Achille. Mais l'oeuvre du Dieu repousse la lance, tandis qu'Achille jette la sienne qui perce le boucler d'Enée. Or celui-ci écarte le bouclier pour éviter le coup et il tremble quand il voit la lance se ficher en terre à côté de lui.
Achille dégaine son épée et se rue sur Enée qui s'apprête à lui lancer un rocher démesuré. Poséidon s'en aperçoit etimagine qu'Achille va le tuer. Or les destins ont prévu qu'Enée conduirait les Troyens et que les fils de ses fils régneraient dans les temps à venir. (c'est cette prédiction d'Homère que Virgile reprendra pour écrire l'Enéide et faire d'Enée le père des Romains). Les Déesses le laissèrent faire sans l'accompagner car elles avaient jurer de détruire tous les Troyens et Poséidon seul vola au secours d'Enée. Il couvrit la terre d'un brouillard, détacha la lance d'Achille qu'il ficha à ses pieds et enleva de terre Enée et le replia aux dernières lignes du combat, en l'avertissant de ne pas combattre Achille tant qu'il serait vivant et qu'ensuite il ne craindrait pas d'autres Achéens. 
Le brouillard dispersé, Achille chercha vainement Enée qu'il sentit protégé des Dieux et il courut au devant d'autres Troyens, rassemblant les hommes en formation homme contre homme. Hector en fit de même et les Troyens dressèrent leurs lances et comme il se montrait prêt à combattre Achille, Apollon lui commanda de rester au sein de ses troupes.
Achille tuait guerrier après guerrier quand il vit Polydore, fils de Priam. Malgré sa rapidité, il le cloua de sa lance. Hector voyant son frère à terre, en eu les yeux brouillés et il se porta contre Achille. Il jeta sa lance mais Athéna souffla pour qu'elle évite Achille et furieux ce dernier se précipita sur Hector, quand Apollon l'enveloppa d'une épaisse nuée et enleva Hector. Il invectiva le héros troyen qui lui échappait et se rua sur tant d'autres guerriers qu'il tua un à un.