L'Iliade d'Homère - Chant XXI Pointillés
Pointillés
Home 3.jpg Aide 5.gif
loupe 7 zeus.gif Lien Qui sommes-nous.gif
Ms  
10 ©
Achille poursuit et tue les Troyens au passage du scamandre. Le fleuve se fache et essaye de noyer le héros furieux. Héra ordonne à Héphaistos d'assécher le
fleuve par un feu brûlant. Les autres Dieux s'invectivent et se battent. Apollon sauve Troie et détourne Achille.
Les Troyens refluaient vers la Ville et déjà arrivaient au gué du Xanthos tourbillonnant, où hier les Achéens fuyaient vers les nefs. Héra répandit une épaisse nuée et ils se précipitèrent dans les eaux profondes où ils roulaient ou nageait en poussant des cris .

Achille laissa sa lance et entra dans le fleuve avec son épée et il frappait sans cesse autour de lui. Il aperçut Lycaon fils de Priam qui le supplia de l'épargner, mais il le tua sans hésitation. Achille tuait et tuait encore au point que le Dieu-fleuve se demandait comment l'arrêter. 
Lycaon et Polydore fils de Priam et de Laothoè
Achille prend Pèdase roi Brisés, tue Mynès époux de Brisèis
Altès commande aux Lélèges et est le père de Laothoé
Enée s'enfuit à Lyrnéssos abandonnant le troupeau de boeufs
Achille rencontra alors Astéropaios, fils de Pélégon, petit-fils du Dieu fleuve Axios. Astéropaios attendait Achille avec deux lances et il commandait aux forces de la Paioniè fertile. Mais le combat ne dura pas et Achille lui arracha l'âme. Puis il reprit son carnage et le Xanthos lui demanda d'aller tuer les Troyens dans la plaine, loin de son lit encombré de morts et d'armes. Achille ne s'y opposait pas, mais il continua de tuer sans cesse ceux qu'il croisait.
Le Xanthos interpella alors Apollon. Or Achille sauta à nouveau dans l'eau. Furieux le fleuve se gonfla soulevant les cadavres, heurtant son bouclier et le faisant chanceler. Achille se mit à fuir les eaux furieuses mais elle le poursuivaient, et aussi vite qu'Achille allait, bien plus vite les eaux le rattrapaient. Achille pria Zeus, car sa mère lui avait prédit la mort d'une flèche d'Apollon sous les murailles de Troie, mais pas noyé comme un porcher intrépide traversant un torrent par mauvais temps.
Poséidon et Athéna s'approchèrent et le rassurèrent. Il courut dans la plaine, et le Scamandre impétueux le poursuivait, mais renforcé par Athéna, les genoux d'Achille ne cédait plus aux eaux. Le fleuve furieux appela alors son frère le Simoïs pour qu'il joigne ses eaux et qu'ils l'enveloppent de sables et de limons que même les Achéens ne retrouvent plus ses os.
Voyant cela Héra commanda à Héphaistos de combattre le Fleuve Xanthos d'un feu ardent, tandis qu'elle demanderait à Zéphyr et au Notos de souffler sur les braises. Héphaistos mit le feu à la plaine, brûlant les cadavres et la plaine fut desséchée. Héphaistos tourna alors les flammes contre le Fleuve dont la force fut consumée. Le Xanthos aux eaux bouillonnantes et brûlantes interpella le Dieu pour qu'il cesse. Mais il dut prier Héra, promettant de s'arrêter lui-même et l'ayant entendu, elle demanda à Héphaistos de ne plus poursuivre le Dieu, à cause d'un homme.
Mais les Dieux s'étaient tous enflammés de colère, ce qui fit rire Zeus assis sur l'Olympe. Arès attaqua Athéna et frappa vainement l'Egide. Athéna saisit une pierre de bornage et la jeta sur Arès qui frappé à la gorge, tomba sur le sol, ce dont Athéna ria grandement. Aphrodite vint chercher Arès et l'entraina hors de la mélée. A la demande d'Héra, Athéna poursuivit Aphrodite et la frappa à la poitrine l'étendant elle aussi au sol. 
Poséidon interpella Apollon en lui demandant de commencer un combat entre eux, lui rappelant qu'ils avaient reconstruit les murailles d'Ilion sous les ordres de Laomédon (Zeus avait puni les deux Dieux qui s'étaient révoltés contre lui et ils durent travailer un an pour Laomédon qui ne les paya pas.). Mais Apollon se jugea insensé de combattre Poséidon et il préféra laisser les hommes s'entretuer dans leurs combats. Artémis en fut furieuse et l'injuria le traitant de lâche et de porteur inutile de son arc. Héra insulta Artémis à son tour et joignant le geste aux mots, elle lui arracha son carquois répandant ses flèches rapides. Et Artémis s'enfuya en pleurant abandonnant son arc.
Hermès de son côté refusa de combattre Léto, une des épouses de Zeus, car il craignait les foudres de son père. Et les Dieux remontaient sur l'Olympe se plaignant à Zeus du sort qu'ils leur arrivaient. Apollon de son côté rejoignit la sainte Ilios afin que les Achéens ne renversent les murailles avant le jour fatal. Priam vit Achille et descendant aux portes ordonna de les laisser ouvertes jusqu'à ce que les Troyens rentrent et de les fermer de suite après. Achille les poursuivait et aurait bien pu pénétrer dans Troie si Apollon n'avait pas envoyé Agénor, brave fils d'Anténor au devant d'Achille pour le retenir. Agénor hésita mais attendit l'agile Achille. Il lança sa pique sur la jambe d'Achille en dessous du genou sur la cnémide. Achille se jeta sur Agénor, mais Apollon enleva le Troyen en laissant une nuée épaisse et prenant la place et la forme d'Agénor, le Dieu retint Achille loin des murs, en fuyant à peine devant lui en direction du Scamandre. Ainsi les Troyens purent rentrer dans Ilios aux fortes murailles.