L'Iliade d'Homère - Chant XXII Pointillés
Pointillés
Home 3.jpg Aide 5.gif
loupe 7 zeus.gif Lien Qui sommes-nous.gif
Ms  
10 ©
Hector attend Achille aux pieds des murs et rien ni son père ni sa mère le font changer d'avis, mais quand il voit Achille il fuit et fait le tour de Troie
Le combat s'engage et Hector trouve la mort. Tous à Troie pleure le héros et Andromaque avec eux.
Alors que les Troyens rentraient dans la Ville, Hector resta devant Ilios et les portes Scées. Apollon de son côté demandait à Achille pourquoi il le poursuivait inutilement, ne voyait-il pas que c'était un Dieu immortel et qu'il ne pourrait pas l'atteindre !

Achille plein colère contre le Dieu qui l'avait trompé, retourna vers la Ville, furieux d'avoir laissé tant de Troyens vivants.
Priam l'aperçut resplendissant comme l'étoile caniculaire que l'on nomme le Chien d'Orion et qui annonce une chaleur intense. Le roi supplia son fils de rentrer et se mettre à l'abri, car seul, Achille serait bien plus fort que lui. Il rappelle que ni Polydore ni Lycaon, les fils qu'il avait eu de Lathoé, la plus noble des femmes n'étaient rentrés. Il lui demande de rentrer pour lui épargner une misérable vieillesse avec ses fils tués, ses filles enlevés, ses foyers renversés, ses petits-enfants écrasés et les femmes de ses fils emportées par les Achéens. Mais l'âme d'Hector ne fléchissait pas.
Hécube découvrant son sein, le supplie à son tour, en lui demandant de la respecter, elle qui l'apaisait de son sein lorsqu'il vagissait enfant. Elle craint de ne pouvoir, ni son épouse (Andromaque) pouvoir le coucher dans un lit funèbre, s'il était tué, car il serait jeté aux chiens des Achéens. Mais Hector plein d'un ferme courage ne reculait pas.
De plus Polydamas qui conseillait de rentrer sous la protection des murs avant qu'Achille ne revienne, avait raison et il le lui reprocherait d'avoir conduit pareille défaite. Achille approchait semblable à un impétueux guerrier et lorsqu'Hector le vit, il eut peur et s'enfuit épouvanté. Il courait devant la muraille, monta près de la colline, longea le fleuve au beau cours et les deux fontaines coulant l'une tiède et l'autre froide où les femmes venaient en temps de paix pour laver leurs robes splendides.
Zeus attristé car Hector lui faisait souvent de beaux sacrifices, proposa de délibérer. Athéna furieuse le laisse décider, mais jamais les autres Dieux ne l'approuveront, car cet homme était voué à la mort selon les destins. Et Zeus laissa sa fille aller au pied de Troie. Apollon de son côté redonna quelque vigueur à son héros.
D'un geste Achille ordonnait aux Achéens de ne pas tirer de flèche sur Hector afin que nul autre que lui ne tire gloire de sa mort. Et il revenait pour la quatrième fois aux fontaines du Scamandre, l'un poursuivant l'autre. Zeus mis deux Kères dans une balance et celle d'Hector descendit rapidement dans les demeures d'Hadès, alors Apollon l'abandonna tandis qu'Athéna proposa à Achille de respirer et d'attendre Hector qu'elle allait décider à combattre. Et sous la voix de Deiphobe, elle proposa à Hector de combattre tous les deux le terrible Achille. Hector remercit Deiphobe d'être sorti des murs pour le secourir et fit face à Achille. Il lui propose de respecter un pacte pour restituer le cadavre de celui qui mourra. Mais Achille ne veut même pas entendre parler de pacte.
Achille lance sa longue pique qu'Hector évite, Elle se fiche en terre et Athéna la rapporte à Achille. A son tour il jeta sa lance et l'airain s'enfonça droit au centre du bouclier qui l'écarta au loin. Il appelle Deiphobe pour disposer d'une autre lance, mais son frère avait disparu et il comprit sa destinée. Il tira son épée et se jeta sur Achille. Achille cherchait de son côté la faiblesse de l'armure que le Troyen avait arracher à Patrocle (et donc la sienne) et il vit un défaut à la jointure du cou et de l'épaule et il la visa avec sa lance. 
Blessé mais mourant, Hector parla encore pour qu'il accepte l'or que lui offriront ses parents en échange de son corps. Voyant qu'il ne le fléchirait pas, Hector prévint que les Dieux le puniraient à leur tour, lorsque Pâris et Apollon le tueraient devant les portes Scées. Le Troyen mourut et Achille retira sa lance pour le dépouiller de ses armes.
Les Achéens se ruait sur le corps et le blessait plus facile à approcher mort que vivant. Et Achille pensait assiéger de suite Troie privée de son héros. Mais il pense à Patrocle qui attend près des nefs et il invite les Danaens à retourner au camp et perçant les tendons des deux pieds, il passa des couroies et l'attacha derrière son char, trainant Hector dans un tourbillon de poussière.
Du haut des tours, sa mère s'arrachait les cheveux et déchirait son voile, son père pleurait misérablement et tous les Troyens hurlaient et pleuraient dans la Ville. Priam voulait sortir et supplier cet homme impie, il respecterait son âge qui devait être celui de son père Pélée. Hécube començait un deuil sans fin. Et la femme d'Hector ne savait rien, elle tissait une belle toile et ordonnait aux servantes de mettre à chauffer l'eau qui laverait son époux à son retour. Quand elle entendit les lamentations et les hurlements, elle tressaillit et sollicita deux servantes pour aller voir ce qui se passait. Arrivé sur la tour, elle reconnut Hector trainé indignement par le char d'Achille devant la ville. Une nuit noir tomba sur ses yeux et elle tomba évanouie. Revenue à elle, Andromaque évoque leur destinée parrallèle lui dans troie isu de Priam, elle dans Thèbes de Placos issue d'Eétion. Elle pense à son devenir de veuve accablée de deuil et à l'avenir de leur fils (Astyanax) subissant mille maux sans la protection de son père.