L'Iliade d'Homère - Chant VI Pointillés
Pointillés
Home 3.jpg Aide 5.gif
loupe 7 zeus.gif Lien Qui sommes-nous.gif
Ms  
10 ©
Pendant le combat Glaucos et Diomède sympathisent et échangent leurs armes. Hector rentre dans Troie, fait prier Athéna, rencontre sa femme
Andromaque et son fils Astyanax et revient avec Pâris. Les Troyens sont rassurés.
Laissés à eux mêmes et privés des Dieux, la rude bataille des Achéens et des Troyens se répandit confusément çà et là dans la plaine. Déjà Ajax fils de Télamon relançait le combat en terrassant Acamas de Thrace, Diomède tua Axylos d'Arisbè et Calésios le conducteur de ses chevaux, Euryalos tua Drésos et Opheltios puis Esopos et Pèdasos, les fils de la naiade Abarbarè et de Boucolion lui-même fils de Laomèdon.
Et l'on ne compta plus les Troyens tombés sous les copus de Polypoitès, Ulysse, Antiloque, Agamemnon, Eurypylos, Ménélas et le vieux Nestor relançait leur courage.
Alors Hélénos, fils de Priam, le devin, tint conseil à Enée et Hector son frère. Il leur demande de rassembler tous les hommes au pied des rempart avant qu'ils ne se réfugient épuisés dans les bras de leurs femmes et pendant ce temps qu'Hector monte à la ville pour que les femmes les plus agées viennent au temple d'Athéna porter le plus riche péplos et promettent le sacrifice de douze génisses, si elle prend pitié de la ville et des femmes troyennes.
Ils firent et déjà les Troyens repoussaient les Grecs avec une force telle qu'ils crpyaient qu'un Dieu était à nouveau venu les aider. Et Hector monta dans la ville. 
Glaucos fils d'Hippolocos et Diomède se firent face. Diomède l'interrogea pour savoir s'il était un Immortel, rappelant qu'il ne ferait pas comme Lycurge qui combattit Dionysos et qui fut frappé de cécité par Zeus. Glaucos lui répondit qu'il venait de la lointaine Argos (dont Diomède est le roi), la terre de Sisyphe et de Bellérophon (voir ce Héros) dont il raconte l'histoire. 
Or la reine Antéia (pour Homère, pour d'autres Sthénébée) fit des avances que refusa Bellérophon. Elle fit croire à son époux Protéos que Bellérophon avait cherché à la violer. Protéos envoya alors Bellérophon en Lycie (chez Iobatès) qui le chargea de combattre et tuer la Chimère, puis les Solymes et encore les Amazones. Tandis qu'Iobatès lui fit tendre un piège lors de son retour, Bellérophon tua tous les hommes qu'il avait engagé. Alors, Iobatès le retint et lui donna sa fille (Autonoé) qui lui donna trois fils Isandros, Hippolocos et Laodamie. Cette dernière s'unit à Zeus qui lui donna Sarpédon, au service duquel Glaucos fils d'Hippolocos (donc son cousin) était ici à Troie.
Diomède entendant cela, ficha sa lance en terre et se souvint que Bellérophon fut reçut vingt jours par son père Oenée (grand-père de Diomède). Et il offrit son amitié à Glaucos dans Argos et demanda pour lui-même chez les Lyciens. Et il refusa de combattre et proposa d'échanger leurs armes afin de donner à tous un signe d'amitié. Ils descendirent de leurs chars et se serrèrent la main. Et Glaucos offrit ses armes d'or contre celles d'airain de Diomède.
Hector était aux portes Scées et au Hêtre. Il alla au palais et rencontra sa mère Hécube et la chargea de réunir les femmes vénérables et de faire des libations à Athéna. Et lui irait vers Pâris s'il veut l'entendre. Hécube offrit un riche Péplos peint par les femmes de Sidon qu'Alexandre (Pâris) lui avait rapporté en rentrant avec Hélène. Et Théano épouse d'Anténor ouvrit les portes du temple d'Athéna et déposa le péplos sur les genoux de la Déesse. Et les femmes priaient pour que se brise la lance de Diomède et que lui-même tombe devant les portes Scées.
Hector entra chez Pâris qui s'occupait de ses belles armes et Hélène était assise au milieu de ses femmes et dirigeait leurs travaux. Hector le traita de misérable et l'appelle à venir renforcer les Troyens. Pâris acquiessa et comme Hélène le lui demandait il allait revenir au combat. Hélène parla à son frère (ici Hector) et lui conta combien elle et Pâris avaient été maudits par les Dieux pour qu'on parle d'eux chez tous les hommes qui naîtront à l'avenir. Hector encourage Hélène à ce que Pâris vienne au plus vite. Puis sortant Hector alla voir son épouse Andromaque et son fils Astyanax (Hector le nommait Scamandre) qui l'attendait au sommet d'une tour des murailles.
Andromaque le supplia, elle qui n'avait plus que lui depuis qu'Achille avait tué son père Eétion à la tête des Ciliciens de Thèbè. Le héros Grec ne l'avait pas dépouillé des ses armes et le brûla avec ses armes et lui éleva un tombeau que les nymphes Orestiades, filles de Zeus, entourèrent d'ormes. Et Achille avait tué aussi ses sept frères et sa mère mourut à Troie. Aussi lui dit-elle "Tu es pour moi un père, une mère vénérable, un époux et un frère, aie pitié. Reste ici sur cette tour." Hector ne la rassura pas, ni sur la destinée de Troie, ni sur celle de son épouse qui un jour devrait surement suivre captive un Achéens, mais son devoir maintenant était d'aller combattre avec les Troyens.
Hector tendit les bras à son fils qui de peur du casque d'airain se rejeta en arrière dans les bras de sa mère. Il ôta donc son casque et prit l'enfant dans ses bras et pria les Dieux et Zeus. Andromaque rentra dans sa chambre, Pâris descendait de Pergame et rencontra son frère et ensemble retournèrent au combat.