L'Iliade d'Homère - Chant XIV Pointillés
Pointillés
Home 3.jpg Aide 5.gif
loupe 7 zeus.gif Lien Qui sommes-nous.gif
Ms  
10 ©
Agamemnon perdait espoir et Ulysse s'opposait à tout abandon. De son côté Héra entreprend de séduire Zeus pour le détourner de son action pour Troie.
Poséidon avertit relance les combats. Ajax blesse Hector qui rentre à la ville. Les combats font rage.
Nestor laissa Machaon blessé entre les mains de la belle Hécamédè et rencontra Agammemnon, Diomède et Ulysse blessés qui revenaient vers les nefs. Nestor lui montra que la palissade était tombé et que le combat faisait rage au milieu des nefs. Agamemnon effondré proposa de tirer les nefs et de partir au cours de la nuit. Ulysse s'y opposa fermement et fit changer d'avis le Chef des Achéens (Grecs). Diomède proposa, même blessé de retourner au combat afin d'encourager les guerriers.
Poséidon, déguisé en vieillard, prit la main d'Agamemnon et lui montra que les dieux n'étaient pas irrités contre lui, même si Achille avait perdu l'esprit (il ne combat plus depuis sa querelle avec Agamemnon). Et le dieu retourna à la mélée en poussant un cri comme dix mille hommes allant au combat.
Héra de son côté s'inquiète au sommet de l'Olympe, elle voit son frère (Poséidon) aux côtés des Grecs et s'en réjouit, et elle voit son époux (Zeus) au sommet de l'Ida (de Troade) et il lui était odieux. Elle cherche à lui inspirer un profond désir afin qu'un profond sommeil fermât ses paupières et obscurcît ses pensées. Elle entre dans la chambre nuptiale, oeuvre d'Héphaistos et ferme les portes au verrou secret et infranchissable. Elle se lave d'ambroisie, se parfume d'huile fine, coiffe sa chevelure éclatante, revet une clamyde divine ornée de mille merveilles et fermée d'une agrafe d'or, orne ses oreilles de trois pierres précieuses, mit un beau voile blanc comme Hélios et à ses pieds de belles sandales.
Puis, sortant, elle appelle à part Aphrodite, pour lui demander un service. Aphrodite y consent et Héra lui demande pour réconcilier Océan et Téthys, un charme qui réveille en eux un désir mutuel. Aphrodite détache de son sein la ceinture aux couleurs variées où résident toutes les voluptés, l'amour,le désir, l'entretien amoureux et l'éloquence persuasive qui trouble l'esprit des sages. Elle mit la ceinture entre les mains d'Héra afin qu'elle ne revienne pas sans avoir fait ce qu'elle désirait.
Héra plaça la ceinture d'Aphrodite sur son sein et quitta l'Olympe. Elle traverse la Piérie, la Thrace et du mont Athosdescendit vers Lemnos où résidait Hypnos (le Sommeil). Elle lui demanda d'endormir Zeus, mais Hypnos trembla de cette demande. Héra lui proposa alors la main de la Charité (Grâce) Pasithéa, dont il était épris et Hypnos y consentit et fit jurer Héra par l'eau du Styx.
Héra et Hypnos et rejoignent rapidement le pied de l'Ida, où Hypnos monte et se cache dans les épais rameaux d'un pin. Héra de son côté rejoint Zeus qui aussitôt s'emflamme de désir pour son épouse. Héra lui dit qu'elle l'informe et qu'ell va rejoindre Océan et Téthys. Mais Zeus la retient et lui déclare son désir. "Jamais je n'ai tant aimé, ni l'épouse d'Ixion (Dia), qui enfanta Pirithoos, ni la fille d'Acrisios, la belle Danaé qui enfanta Persée, ni la fille du magnanime Phénix (Europe) qui enfanta Minos et Rhadamanthe, ni Sémélé qui enfanta Dionysos, ni Alcmène qui enfanta dans Thèbes mon robuste fils Héraclès, ni la reine Déméter, ni l'illustre Léto (mère d'Apollon et Artémis), ni toi-même, car je n'ai jamais ressenti tant d'amour."
Héra fait mine de ne pas accepter au vu des dieux et Zeus fait naître une nuée d'or que même Hélios ne pourrait pas percer (Hélios avait dévoilé les amours d'Aphrodite avec Arès) et il prit son épouse dans ses bras. Une herbe divine poussa sous eux, le lotos brillant de rosée et le safran et l'hyacinthe épaisse et molle, et ils s'endormirent.

Hypnos court vers les nefs et prévient Poséidon que Zeus est endormi. Celui-ci se précipite dans les rangs argiens et ranime le courage et demande qu'on le suive. Les chefs Grecs; Diomède, Ulysse, Agamemnon reprennent leurs places. 
Hector de son côté cherche Ajax et le manque. En retour Ajax lui jette une roche qui servait à l'amarrage des nefs. Il le choque profondément et les siens ; Polydamas, Enée, Agénor, Glaucos et Sarpédon le protègent puis le retirent et le ramène à Troie.

 Les Argiens voyant Hector quittant le champ de bataille, redoublent d'ardeur. Polydamas et Ajax lancent leur lance et les combats continuent et il y eu encore de nombreux tués.