Les Tragiques sophocle buste++++,ESchyle++++
Home 3.jpg Aide 5.gif
loupe 7 zeus.gif Lien Qui sommes-nous.gif
Ms  
O7 ©
Cette appellation s'applique aux auteurs des grandes tragédies grecques dont ; 
Vous pouvez accéder à chacun en cliquant sur son image Accès direct aux pièces connues
celles résumées sont en
Noter que le Théâtre grec va naître à Thespis vers 535 av JC.
Eschyle est le premier des trois grands dramaturges grecs. Il nait à Eleusis - à côté d'Athènes - ville des mystères de la Déesse Déméter.
De famille aristocratique, il se bat avec ses deux frères à Marathon et à Salamine. Ses frères y succomberont devant les Perses. Eschyle gardera un tel souvenir dans sa pièce "les Perses".
Euripide++++
Sa première tragédie date de 499 av JC, il est primé pour la première fois en 484 av JC, puis en 457 av JC, il triomphe avec sa Trilogie "l'Orestie"
Il écrit "les Perses" en 472 av JC et la fait représenter à Syracuse, à la demande de Hiéron, en 476 av JC. Il est alors accusé d'avoir révêlé certains détails des mystères d'Eleusis et il se réfugie en Sicile.
Il meurt en 456 av JC, ayant reçu sur la tête une tortue qu'un aigle aurait laché dans son vol.
Il serait l'inventeur du port du masque par les acteurs et il introduisit un 2ème acteur, face aux Choreutes, intensifiant par là l'action dramatique. Il est nommé le Père de la Tragédie. Pour lui la Fatalité est une grande réalité, il pose comme principe le Droit et la Justice et il développe le thème de l'Hybris, cette Démesure qui frappe l'Homme et le condamne.
Sophocle est un poête tranquille et équilibré. Il nait à Colone - à côté d'Athènes - là où Œdipe se réfugia aveugle avec ses filles et y mourut. De famille aisée, il participe jeune à un défilé en l'honneur de la victoire de Salamine. De sa ville natale, il nous contera dans sa dernière pièce la vie "d'Oedipe à Colone"
Sa vie de Théâtre fut un immense succès, éclipsant même celui d'Eschyle. Il participa aussi à la vie publique en qualité d'administrateur du trésor de la confédération de Délos, de deux mandats de stratège. Ami de Périclès, on lui confia la statue d'Asclépios d'Epidaure, le temps qu'elle soit installée dans le temple qui lui était dédié.
Son fils Iophon, piètre auteur, tenta de s'approprier sa fortune en le faisant déclarer "sénile". Il plaida devant les tribunaux sa bonne santé mentale. Comme quoi l'histoire n'est pas nouvelle. Pour convaincre ses juges, il lut l'un des plus beaux passages de "Oedipe à Colone" et gagna son procès.
Il introduisit un 3ème acteur dans ses pièces et donna moins de présence aux Dieux, laissant dès lors les hommes face à leur destinée. Les dialogues sont plus nombreux aidant ainsi à brosser le portrait psychologique des personnages. Ceux-ci s'affrontent et développent des caractères opposés. Les Grecs jugeaient son art épique comparable à celui d'Homère.
Dans son Théâtre, Œdipe est montré comme un homme plein de bonnes intentions, soumis à tous les malheurs, selon la Destinée et les Dieux. Mais l'Homme assume son sort et Electre ou Œdipe se montrent admirables dans les circonstances dramatiques où les Dieux les ont plongés.
Euripide nait à Salamine - le jour même de la victoire navale , affirmaient certains pour intensifier l'auteur - d'une famille modeste. Il reçoit néanmoins une bonne éducation principalement auprès des philosophes comme les sophistes Anaxagore et Protagoras.
Il intervient peu ou pas dans la vie publique et reste un solitaire, misanthrope, consacré à la rédaction de ses œuvres et la lecture d'une bibliothèque réputée une des plus importantes d'Athènes. 
Sa première victoire théâtrale est tardive à l'âge de 40 ans seulement, et son succès est plus posthume que de son époque. Il est fortement critiqué, en particulier par Aristophane. Désabusé, il rejoint la cour d'Archélaos, roi de Macédoine et meurt dans de terribles conditions, attaqué et dévoré par une meute de chiens excités.
Plus intellectuel que ses prédécesseurs, on décèle chez lui l'influence des philosophes, de la morale, de la psychologie et des raisonnements. Il invite à une réflexion sur les Hommes et sur les Dieux. 
Il traite des problèmes humains comme l'éducation, le rôle des femmes, l'idée de la Vertu. Il dépeint avec force l'Amour, la Haine, la Passion, l'Ambition, la Cruauté, la Jalousie. Il permet aux personnages d'exprimer avec force leurs émotions, désarroi ou leurs doutes. Il est le premier à décrire des grands personnages féminins, même si, mysanthrope et échaudé par deux divorces, il décrit Médée et Clytemnestre comme de terribles Furies.
Ces hommes ont construit les bases du théâtre et de la réflexion philosophique, sur lesquelles nous bâtissons encore et depuis des siècles.