Argonautes - l'Expédition - les Taureaux au souffle de feu
Home 3.jpg Aide 5.gif
loupe 7 zeus.gif Lien Qui sommes-nous.gif
Jt  
14 ©
Jason a rencontré Médée dans le temple d'Hécate et celle-ci lui a procuré un puissant charme pour soutenir les épreuves auxquelles Aétès a soumis le héros. De plus, l'amour qui a frappé Médée s'est communiqué à Jason.
Le lendemain, dès que l'aurore parut, on députa deux guerriers pour aller demander au roi la fatale semence. Le brave Télamon et l'illustre Éthalide furent chargés de cette commission. Ils partirent et reçurent d'Eétès les dents terribles du dragon d'Aonie. Ce monstre gardait près de l'antique Thèbes une fontaine consacrée à Mars lorsque Cadmos, cherchant sa soeur Europe, arriva dans ce lieu, où il devait fixer sa demeure, guidé par une génisse dont l'oracle d'Apollon lui avait ordonné de suivre les traces. Cadmos perça le dragon de ses flèches, et Minerve qui connaissait la vertu de ses dents, prit soin de les arracher, et en donna la moitié au vainqueur et l'autre à Aétès.
Le roi de la Colchide avait conservé précieusement le présent de Minerve, et il le remit avec joie aux députés, persuadé que Jason ne sortirait jamais vainqueur du combat des géants, quand même il viendrait à bout de subjuguer les taureaux.
La nuit attelait à nouveau ses chevaux à son char. Jason attendait avec impatience le milieu de la nuit. et s'avança sans bruit pour chercher un endroit écarté, portant avec lui toutes les choses qui lui étaient nécessaires et qu'il avait préparées pendant le jour. Argus lui avait donné le lait et la brebis, et il avait tiré le reste du vaisseau. A quelque distance du chemin était un lieu solitaire qu'arrosait une eau claire et tranquille. Le héros, s'y étant purifié, se revêtit d'un manteau noir dont Hypsipyle lui avait fait présent à son départ de Lemnos pour lui rappeler le triste souvenir de leurs amours, trop tôt interrompus. 
Il creusa ensuite une fosse de la profondeur d'une coudée, dressa un bûcher, égorgea la brebis, l'étendit avec soin sur le bûcher, y mit le feu, et versa sur la victime des libations de lait et de miel eu invoquant le secours d'Hécate. Dés qu'il eut achevé, il s'éloigna de la fosse. La déesse, ayant entendu sa prière, accourut de ses profonds abîmes pour recevoir le sacrifice. Son front était ceint de rameaux de chêne entrelacés de serpents. Des torches enflammées répandaient autour d'elle une lumière éclatante. Elle était environnée des chiens infernaux, qui poussaient des hurlements affreux. La prairie trembla sous ses pas, et les Nymphes effrayées firent retentir l'air de leurs cris. Jason ne fut point exempt d'épouvante. Toutefois il continua sa marche sans regarder derrière lui jusqu'à ce qu'il eût rejoint ses compagnons.
Aétès mit sur sa tête un casque d'or, surmonté de quatre aigrettes, dont l'éclat égalait celui du soleil lorsqu'il sort des eaux de l'Océan. Il portait d'une main un énorme bouclier recouvert de plusieurs cuirs, et de l'autre une lance formidable dont Hercule seul aurait pu soutenir le poids. Son fils Phaéton (Absyrte) l'attendait sur un char attelé de coursiers rapides. Il y monte, prend en main les rênes, et sort de la ville, suivi d'un peuple innombrable, pour se rendre au lieu du combat.
Cependant Jason, docile aux conseils de Médée, prit le suc merveilleux qu'il avait reçu d'elle et en frotta son bouclier, sa lance et son épée. Tous tente de briser le fer ainsi recouvert et Idas frappe l'épée d'un grand coup en vain et tous s'en réjouisse.
Les Argonautes, impatients de voir arriver le moment du combat, montent sur le vaisseau, saisissent les rames et s'avancent sur le rivage qui bordait le champ de Mars.
Dès qu'ils eurent attaché le vaisseau, Jason, dépouillé de ses vêtements, son épée suspendue à ses épaules, et tenant d'une main sa lance et son bouclier, de l'autre son casque éclatant, rempli des dents du dragon, saute légèrement à terre et marche fièrement au combat, aussi redoutable que Mars, aussi beau qu'Apollon. Il parcourt d'abord des yeux la campagne et aperçoit le joug d'airain et la charrue fabriquée d'un seul morceau de fer. Il s'approche, enfonce auprès d'elle sa lance dans la terre, dépose son casque, et s'avance couvert de son bouclier pour chercher les taureaux.
Ils sortent tout à coup en vomissant des flammes. Les Argonautes sont saisis d'épouvante. Jason, présentant son bouclier, les attend de pied ferme, semblable à un rocher contre lequel les vagues écumantes viennent se briser. En vain ils frappent en mugissant le bouclier de leurs cornes, Jason n'est point ébranlé de ce choc.
La flamme brille par éclairs autour de Jason, mais le charme qu'il a reçu de Médée le rend invulnérable. Il saisit par une corne le taureau qui était à sa droite, le tire de toutes ses forces, l'amène près du joug et d'un coup de pied le fait tomber adroitement sur les genoux. Le second qui s'avance est également terrassé. A l'instant il jette par terre son bouclier, et de ses deux mains il les tient l'un et l'autre couchés sur les genoux, insensible à l'ardeur des flammes au milieu desquelles il est plongé.

Aétès regarde avec étonnement ce prodige de force et ne peut revenir de sa surprise. 
Castor et Pollux, suivant l'ordre qu'ils en avaient reçu auparavant, accourent aussitôt, prennent le joug et le présentent à Jason, qui l'attache fortement, saisit ensuite le timon et l'adapte au joug.
Jason et les taureaux d'airain - gravure
Tapisserie de Chantilly                   les taureaux Jason Aétès et Idie
Chalciope Médée
les Argonautes